Paris, ville lumière...

Découvrir et visiter Paname. Blog, infos, reportages, photos de Paris.

"Ne pouvoir se passer de Paris, marque de bêtise ; ne plus l'aimer, signe de décadence" Gustave Flaubert.
"Toutes ces petites choses que vous avez toujours eu envie de savoir sur Paris mais sur lesquelles n'avez jamais eu le temps de vous pencher ! " La rédaction Uniterre.

{ Page précédente } { Page 2 sur 3 } { Page suivante }

Bientôt les nouvelles Halles, au coeur de Paris

11 juillet 2007 .. Publié dans .En savoir plus sur Paris .. 2 commentaires .. Lien du billet

Vendredi 29 juin, le projet des architectes Patrick Berger et Jacques Anziutti a été choisi par un jury présidé par le maire de Paris, Bertrand Delanoë, pour le futur Forum des Halles. Le bâtiment actuel va être démoli pour être remplacé par une "Canopée" - le toit formé par la cime des arbres dans les forêts tropicales - de verre.

A Paris, Patrick Berger a déjà signé le viaduc des Arts (12e) et les serres du parc André-Citroën (15e). 

Le futur Forum des Halles de Paris

C’est la future silhouette des Halles : la "Canopée", projet de deux architectes parisiens, Patrick Berger et Jacques Anziutti, a été retenue par le Concours international pour la rénovation du Forum des Halles (1er). Un toit de verre végétalisé de 11 mètres de haut recouvrira le nouveau bâtiment. Celui-ci sera en continuité avec le jardin extérieur.

 

La vue depuis le parc

 

Canopée" : le projet architectural de Patrick Berger et Jacques Anziutti tire son nom de la cime des arbres dans les forêts tropicales. Lauréat du Concours international pour la rénovation du forum des Halles, le futur bâtiment a été retenu parmi les dix équipes finalistes. Un choix effectué par un jury présidé par le Maire de Paris, dont étaient notamment membres les maires du 1er et du 2e arrondissement.


Né dans les années 70, le forum actuel était l'héritier des pavillons Baltard, construits au XIXe siècle.
Le Forum actuel flanqué plus loin du centre beaubourg a disons le éventré Paris. Architecture douteuse et calamité sociale, les nouvelles Halles étaient le symbole de ce nouveau Paris que les anciens abandonnaient, ne serait-ce qu'à cause des prix.


La principale porte d'entrée sur Paris (800 000 voyageurs par jour) va bénéficier d'une rénovation globale. La "Canopée" assure donc une continuité entre le jardin de 4.3 ha et le nouveau bâtiment. La salle d'échanges avec les trois lignes de RER et les 5 correspondances de métro sera totalement restructurée. Grande nouveauté : une carapace de verre de 11 mètres de hauteur en partie végétallisée recouvrira l'espace public.

Visuel d’illustration visuel-de-nuit.jpg

 

 

La nuit, la luminosité de la journée sera restituée à ce patio grâce à des techniques de photovoltaïsme, dans une logique de développement durable. Au coeur de la "Canopée", trois grands halls permettront la circulation des voyageurs et promeneurs au sein des Halles.

Vue de nuit de la "Canopée"/Studiosezz avec la participation d'I. Tiursic et de W. Mille

Le futur Forum des Halles de Paris
Photos reproduites avec l'aimable autorisation de Studiosezz


Autre objectif : le respect de la continuité de l'espace public.

Il était temps...me direz-vous.

En respectant visuellement les monuments historiques proches (Bourse du Commerce et église Saint-Eustache qui est une des plus belles églises de Paris), la structure assurera une transition douce entre le jardins et le "carreau", le centre de la "Canopée". Face à la Fontaine des Innocents, un pôle culturel verra le jour, doté notamment d'un conservatoire et d'une bibliothèque.

Lancement du chantier :

Courant 2008 pour le jardin et en 2009 pour le forum. La "Canopée" devrait être achevée à l'horizon 2012.

Espérons que ce projet sera une réussite, espérons le pour Paris..et les parisiens !

Ps : je suis volontaire pour dynamiter Beaubourg si la Mairie recherche des bénévoles ...



Topographie, géographie et monuments de Paris

5 juillet 2007 .. Publié dans .En savoir plus sur Paris .. 0 commentaires .. Lien du billet


Topographie

Au cœur du bassin parisien, vaste plaine sédimentaire, Paris est implantée sur la Seine, où se situent deux îles qui constituent le cœur historique de la ville :

* l'île de la Cité, où se trouvent aujourd'hui la Conciergerie (palais de justice), la préfecture de Paris, l'Hôtel-Dieu (assistance publique) et la cathédrale Notre-Dame de Paris ;
* l'île Saint-Louis, à l'est de la première.

De là, la ville s'étend sur les deux rives du fleuve : Paris intra muros, délimité en 1860 par les fortifications, est aujourd'hui séparé de la banlieue par le boulevard périphérique, une voie rapide urbaine circulaire d'une longueur de 35 km. Les accès routiers à la ville se font par les portes de Paris ou indirectement par les autoroutes et routes nationales qui rejoignent le boulevard périphérique.

À l'extérieur de cette limite, Paris s'étend également sur des extensions accueillant l'héliport (15e arrondissement) et surtout deux grands espaces boisés, aménagés par Haussmann sur des communes voisines avant d'être rattachés à Paris (dans leur totalité depuis 1929) :

* à l'ouest : le bois de Boulogne (846 hectares, 16e), bordé au sud par Boulogne-Billancourt, au nord par Neuilly-sur-Seine et à l'ouest par la Seine, qui le sépare de Puteaux, Suresnes et Saint-Cloud.
* à l'est : le bois de Vincennes (995 hectares, 12e), bordé au sud par Charenton-le-Pont et Saint-Maurice, à l'est par Joinville-le-Pont et Nogent-sur-Marne, au nord par Fontenay-sous-Bois, Vincennes et Saint-Mandé.



Les principaux autres parcs et espaces verts de la ville sont :

Prévus par Haussmann (1860)

Créés dans la deuxième moitié du XXe siècle

* le jardin des Tuileries
* le jardin du Luxembourg
* le parc des Buttes-Chaumont
* le parc Monceau
* le parc Montsouris
* le parc de Belleville
* le parc de la Villette
* le parc Georges Brassens
* le parc André Citroën
* le parc de Bercy

La ville est traversée par la Seine qui forme un arc de cercle, entrant dans la ville par le sud-est, remontant vers le centre, puis redescendant pour sortir au sud-ouest. De ce fait, la rive droite (partie de la ville située au nord du fleuve), est environ deux fois plus étendue que la rive gauche (partie située au sud).

Plus de trente ponts permettent de franchir la Seine dans Paris.

 



De part et d'autre du fleuve, plusieurs reliefs forment de petites collines :

* Montmartre, 130 m (rive droite) : point culminant de Paris dans le cimetière de Montmartre
* Belleville, 128 m (rive droite) : point culminant de l'espace public dans la rue du Télégraphe
* Ménilmontant, 108 m (rive droite)
* Buttes-Chaumont, 80 m (rive droite)
* Passy, 71 m (rive droite)
* Chaillot, 67 m (rive droite)
* Montparnasse, 66 m (rive gauche)
* Butte aux Cailles, 62 m (rive gauche)
* Montagne Sainte-Geneviève, 61 m (rive gauche)



Les cours d'eau qui traversent la ville sont :

La Seine et

* la Bièvre, qui arrive du sud de Paris, aujourd'hui entièrement souterraine.
* le canal Saint-Martin (en partie souterrain), qui part de la Seine à l'Arsenal, près de la Bastille, pour remonter vers le nord-est, jusqu'au bassin de la Villette, puis vers le canal de l'Ourcq.

Le point zéro des routes de France, point de repère situé devant Notre-Dame de Paris et matérialisé sur une dalle, a les coordonnées géographiques 48,85341°N, 2,34880°E (sur l'ellipsoïde WGS84), soit (0452230,5411365) dans le système de repérage UTM fuseau 31.
Climat

Paris a un climat de type océanique dégradé : l'influence océanique est prépondérante se traduisant par des étés relativement frais (18°C en moyenne), des hivers doux (6°C en moyenne) avec des pluies fréquentes en toute saison et un temps changeant, mais avec des pluies plus faibles (641 mm) que sur les côtes et quelques pointes de température au cœur de l'hiver ou de l'été.

L'ensoleillement est d'environ 1800 heures par an (1595 heures dans les monts d'Arrée, 2917 heures à Toulon). Le nombre de jours de brouillard est faible : en moyenne il y en a 11 jours par an.

Le vent est généralement modéré (50 jours avec des rafales supérieures à 50 km/h). Il est souvent de secteur Ouest/Sud Ouest.

Les 641 mm pluies sont réparties de manière très égale sur toute l'année puisque les valeurs extrêmes sont en février de 45,4 mm et en mai de 62 mm. Paris connait en moyenne 112 jours de pluie.

Les chutes de neige sont rares (16 jours par an en moyenne); la neige tient rarement plus d'une journée dans Paris intra-muros. Conséquence de l'urbanisation importante de l'agglomération, la température dans Paris peut-être de 4°C plus élevée que dans les banlieues les plus lointaines durant la nuit et au lever du soleil.


Le réseau de transports en commun de l'agglomération parisienne est particulièrement développé. Le métro est son représentant le plus emblématique. Durant les dernières décennies, la croissance de l'offre a porté sur l'amélioration de la desserte de la banlieue avec, entre autre, la création des RER. Aujourd'hui le STIF, qui assure la coordination et le financement des transports en commun en Île de France, investit dans la création d'un réseau de tramway et la mise en site propre des lignes de bus.

Le métro parisien est entré en exploitation en 1900 et comporte aujourd'hui 16 lignes. Il se caractérise par un gabarit relativement faible et une desserte de qualité (très fine) dans Paris - la distance entre stations est inférieure le plus souvent à 500 m - qui interdit en revanche son extension jusqu'aux banlieues éloignées. Aujourd'hui les aménagements portent sur des prolongements vers la proche banlieue : 5 prolongements représentant environ 10 km sont planifiés pour 2012[5]. Une ligne entièrement automatisée (14) est entrée en service en 1998.

Les 5 lignes de RER sont des lignes au gabarit ferroviaires qui desservent à la fois la banlieue en le centre de Paris. Elles ont été progressivement réalisées à partir des années 70 en connectant des lignes de banlieue entre elles. La ligne de RER A détient le record mondial de passagers transportés.

Une quinzaine de lignes de chemin de fer de banlieue (transilien) aboutissent dans les grandes gares parisiennes en cul de sac (Gare du Nord, Gare Saint-Lazare, Gare de l'Est, Gare Montparnasse, Gare de Lyon) et viennent compléter la desserte lourde de la banlieue assurée par le RER.


Le développement des transports parisiens se heurte aujourd'hui à des problèmes de financement aigus liés au ralentissement de l'économie française, aux dettes contractées dans le cadre des travaux précédents et à l'alourdissement des procédures. Dans ce contexte le tramway est apparu comme un mode de transport idéal pour assurer la desserte transversale qui manque en banlieue (les lignes du Transilien étant plutôt radiales) : il nécessite des investissements relativement modérés et dispose d'une capacité intermédiaire entre le bus et les moyens de transport lourd (métro, trains). Deux lignes sont en exploitation (4 lignes fin 2006 avec les lignes T3 et T4); 5 nouvelles lignes ainsi que 6 prolongements sont planifiés ou en cours de construction, le tout représentant environ 75 km.

L'agglomération parisienne dispose d'un réseau de lignes de bus important gérés en partie par la RATP (Paris et proche banlieue), en partie par des sociétés de transporteurs regroupés au sein du groupement OPTILE


Durée de voyage depuis Paris par le train (2005)

Paris dispose de 6 grandes gares de chemin de fer terminus assurant à la fois un trafic grandes lignes et banlieue. Chaque gare dessert à la fois une portion de la banlieue et est point de départ de grandes lignes vers la France et l'étranger.

Paris possède 3 aéroports qui ont accueilli en 2005 plus de 78 millions de passagers et 1,86 millions de tonnes de fret. Paris-le Bourget, historiquement le premier aéroport, trop proche du centre-ville est aujourd'hui réservé à l'aviation d'affaires. L'aéroport Paris-Charles de Gaulle (54 millions passagers), le plus récent (1974), reçoit aujourd'hui l'essentiel du trafic international et du fret.

L'aéroport de Beauvais-Tillé (2 millions de passagers en 2005) qui est bien plus éloigné, est utilisé par les compagnies à bas coût desservant Paris.

La tour Eiffel depuis la colline de ChaillotMonuments

* Tour Eiffel
* Notre-Dame de Paris
* Arc de Triomphe
* Sacré-Cœur
* Louvre
* Invalides
* Place de la Concorde
* Tour Montparnasse
* Centre Beaubourg
* Champs-Élysées
* Pont Neuf
* Pont Alexandre III
* Place du Tertre
* Arche de la Défense

 

 

 

La DéfenseGratte-ciel achevés

* Tour Montparnasse (210m)
* Tour Coupole (187m)
* Tour Gan (186m)
* Tour Areva (184m)
* Tours Jumelles Société Générale (167m)
o Tour Chassagne
o Tour Alicante
* Tour EDF (165m)
* Cœur Défense (161m)
* Tour Assur (159m)
* Tours Jumelles des Faubourg de l'Arche (155m)
o Tour Adria
o Tour Égée
* Hôtel Concorde Lafayette (137m)
* Tours Jumelles Les Mercuriales (122m)
o Tour Levant
o Tour Ponant

 

 

Projets & Constructions
* Tour T2 (400m)


Chatelet de nuit

 

les principaux quartiers pour les sorties nocturnes sont :

* L'avenue des Champs-Élysées, de la place de la Concorde jusqu'à l'arc de triomphe,
* La Bastille,
* Pigalle,
* La rue Mouffetard,
* La rue Oberkampf,
* Saint-Paul,
* La Butte aux Cailles,
* La place de la République,
* Le canal Saint-Martin
* Le quartier Latin,
* Châtelet - Les Halles
* Montparnasse
* La rue de Lappe

 


 

Texte :

Toute nouvelle version est obligatoirement sous la même licence et doit indiquer Wikipédia comme source.

Dans ce but, le texte des articles disponibles sur Wikipédia est couvert par la Licence de documentation libre GNU. Celle-ci garantit la liberté du contenu à perpétuité. Principalement :

  • chacun a le droit de le copier ;

  • chacun a le droit de le modifier, ici ou ailleurs ;

  • Wikipédia doit être indiquée comme source ;

  • toute copie ou modification est obligatoirement soumise aux mêmes conditions.






Hilton Paris - Des infos ?

28 juin 2007 .. Publié dans .En savoir plus sur Paris .. 2 commentaires .. Lien du billet

C'est un grand hôtel de luxe

Représentant d'une chaîne mondialement connu, le Hilton Paris se trouve dans la capitale du luxe et du glamour à deux pas de la Tour Eiffel

Cet hôtel est quasiment sur l'itinéraire n° 1 proposé sur ce blog, qui vous fait entre autre découvrir la tour Eiffel et les quais de Seine.


En savoir plus sur le Hilton Paris ?



Hilton Paris


18, avenue de Suffren
75 740 Paris cedex 15
Tel : +33 (0) 1 44 38 56 00
Fax : +33 (0) 1 44 38 56 10

© hilton-paris.com

Il y a d'autre hôtes Hilton à Paris mais ne portent pas exactement la même dénomination.
L'un est près de l'arc de Triomphe, au coeur de Paris, les deux autres sont sur les deux aéroports au Nord et au Sud de Paris : Orly et Roissy.

Paris Hilton

Il ne faut pas confondre l'hôtel et la fille du patron, Paris Hilton, de cette grande chaîne internationale d'hôtels de luxe qui défit régulièrement la chronique et vient d'être condamné, incarcérée puis libérée, aux USA pour une infraction au code de la route en récidive ...


Mannequin, chanteuse, actrice américaine, elle est surtout membre de la "jet set" internationale à plein temps. Elle est de toutes les soirées et de toutes les pages de la presse people. Elle est considérée, en 2006, comme la personne au monde la plus exposée médiatiquement. (classement Forbes/Lowayne - juin 2006).

Source : Wikipédia


©

...et qui elle remporte tous les suffrages sur Internet ....

Désolé...






Comment on vote à Paris ? Billet mis à jour - élections de 2007

7 mai 2007 .. Publié dans .En savoir plus sur Paris .. 0 commentaires .. Lien du billet

    Vous avez bien compris que ce blog n'est pas un blog d'actualités, ni un blog polémique et encore moins politique.

    Cependant Paris, ce n'est pas "que" des pierres et des bistrots..., c'est aussi une vie démocratique et le siège du pouvoir en France.

Le deuxième tour des élections 2007

Un taux de participation record dont on peut se réjouir


"La participation à ce second tour du scrutin présidentiel atteignait 75,11% à 17 heures (HB), un chiffre record à cette heure depuis 1965, selon le ministère de l'Intérieur."


Lors du premier tour de la présidentielle 2007, le 22 avril dernier, la participation à 17 heures avait été de 73,87%


Les résultats à Paris et en France


Source : L'internaute

Le premier tour des élections de 2007

Le premier tour des présidentielles, c'est avant tout un taux de participation record des français et des parisiens en particulier :


Infographie : Le Parisien

Résultats du premier tour à Paris


Infographie : L'internaute.fr

Résultats de l'abstention et des candidats qualifiés pour le deuxième tour à Paris

Abstention    12,54%
N.Sarkozy    35,07 %
S.Royal         31,75 %

Résultats nationaux pour comparer

Abstention    15,40 %
N.Sarkozy    31,11 %
S.Royal         25,83 %

 

Voici un rappel des scores de 2002 sur Paris Intramuros :


Infographie : journal "20 minutes", édition parisienne.

Le taux d'abstention était de 29,8 % à Paris. Bien qu'étant le plus faible de l'Ile de France, ce taux est un taux record, au delà de la moyenne nationale d'ailleurs (28,40 %.) pour cette élection.

Le président de la république sortant, Jacques Chirac (UMP), arrive en tête devant Jean-Marie Le Pen, candidat du Front national, en France, mais devant Lionel Jospin à Paris.

Note :
Ce billet est mis à jour au fur et à mesure des scrutins à Paris intramuros, il a un but informatif.




Brève Histoire de Paris

27 avril 2007 .. Publié dans .En savoir plus sur Paris .. 0 commentaires .. Lien du billet


Origine du nom Paris


Paris tire son nom du peuple gaulois des Parisii (un Parisius, des Parisii). Le mot Paris est en fait la transformation, avec le temps, du latin Civitas Parisiorum (la Cité des Parisii), désignation qui l'a emporté sur Lutetia (Lutèce). Paris a aussi donné son nom aux alentours, le Parisis, qu'on retrouve dans le nom des villes de Cormeilles-en-Parisis et de Fontenay-en-Parisis.

L'origine du nom des Parisii n'est pas connue avec certitude. Il pourrait dériver du mot gaulois kwar (carrière), par référence aux nombreuses carrières de la région parisienne.

Préhistoire

Le site de Paris est occupé par l'homme depuis au moins 40 000 ans, comme en témoignent les outils en pierre taillée retrouvés hors contexte lors des différents travaux de terrassement en bord de Seine.

Les plus spectaculaires découvertes archéologiques in situ ont été faites dans le 12e arrondissement, où ont été mis au jour en 1991 les vestiges parmi les plus anciens de l'occupation humaine permanente sur le territoire de Paris. Les fouilles sur la ZAC de Bercy, ont permis la découverte des traces d'un village de la période chasséenne (entre 4000 et 3800 av. J.-C.), établi sur la rive gauche de l'ancien bras de la Seine, dévoilant un mobilier archéologique exceptionnel : plusieurs grandes pirogues de bois, poteries, arcs et flèches, outils en os et en pierre.

D'autres découvertes ont été faites entre le 14e arrondissement, et le 13e arrondissement, où on a trouvé des aqueducs.

Antiquité

Le flou le plus total existe entre cette occupation préhistorique du site et la période gallo-romaine. Seule certitude, et encore, les Parisii, peuple gaulois, étaient les maîtres des lieux quand les troupes de César sillonnèrent le pays. Certains évoquent des dates entre -250 et -200 pour la fondation du Paris des Parisii, sans grands arguments à faire valoir. En 52 av. J.-C., lorsque Labienus, lieutenant de Jules César, prit Paris, elle était appelée Lutetia (traduit plus tard en français par Lutèce) par les Romains . Le rôle de capitale de la Gaule était alors dévolu à Lugdunum (Lyon). On ne connaît pas aujourd'hui avec certitude l'emplacement de la cité gauloise. On a longtemps pensé qu'elle se trouvait dans l'île de la Cité mais cette hypothèse est aujourd'hui très discutée (cette dernière ayant été complètement fouillée lors du chantier du métro). La cité gauloise a très bien pu se situer dans l'île Saint-Louis ou dans une autre île aujourd'hui rattachée à la rive gauche et qui se trouvait en face de l'île Saint-Louis (delta formé par l'embouchure de la Bièvre). Une hypothèse très discutée actuellement est de placer le village gaulois d'origine non loin du mont Valérien à Saint-Cloud.


La cité romaine a été construite au Ier siècle av. J.-C. sur la rive gauche. On pense qu'elle s'étendait approximativement du boulevard Saint-Germain au Val-de-Grâce et de la rue Descartes au jardin du Luxembourg. Lutèce était construite autour de la rue Saint-Jacques (qui en était le cardo) selon un plan organisé en rues perpendiculaires. Le centre de la ville est fixé par les architectes romains au niveau actuel des 172 et 174 de la rue Saint-Jacques. Le forum s'étendait de la rue Saint-Jacques au boulevard Saint-Michel et de la rue Cujas à la rue Malebranche. Des thermes étaient construits à l'angle du boulevard Saint-Germain et du boulevard Saint-Michel, ainsi qu'à proximité de l'actuel Collège de France, à l'angle de la rue des Écoles et de la rue Jean-de-Beauvais. Un théâtre se trouvait à l'angle de la rue de l'École de médecine et du boulevard Saint-Michel, à l'emplacement actuel de la rue Racine. À l'est de la ville, une rivière aujourd'hui canalisée, la Bièvre, contournait la montagne Sainte-Geneviève en passant au niveau du Jardin des Plantes. La rivière traversait à cette époque le 13e arrondissement pour se jeter dans la Seine au niveau de l'île de la Cité et de l'île Saint-Louis. Les Arènes de Lutèce étaient construites à l'est de la ville, à proximité de la Bièvre. Un cimetière (la nécropole Saint-Jacques) est implanté au sud de la ville, à l'emplacement de l'abbaye de Port-Royal.


Geneviève (Nanterre, 423–Paris, 502 ou 512 selon les sources), vierge et sainte catholique française, sainte patronne de Paris.

De père franc et de mère gallo-romaine, elle se voue très jeune à Dieu et est très vite remarquée par saint Germain d'Auxerre et saint Loup de Troyes, qui passent par Nanterre en 429 (voir histoire de Église Saint-Germain-de-Charonne), à l'occasion de leur voyage vers la Grande-Bretagne. Elle mène une vie consacrée et ascétique, probablement dès ses seize ans.

Selon la tradition, en 451, grâce à sa force de caractère, Geneviève convainc les habitants de Paris de ne pas abandonner leur cité aux Huns et elle détourne la colère d'Attila par ses prières, et accessoirement grâce aux solides murailles de la cité. Une autre hypothèse à ce sujet prétend qu'elle aurait averti l'envahisseur d'une épidémie de choléra sévissant dans la région. Enfin, par ses liens avec les Francs, intégrés au dispositif romain, elle aurait pu savoir qu'Attila voulait s'attaquer d'abord aux Wisigoths en Aquitaine, et ne voulait sans doute pas perdre du temps devant Paris.

Elle fait bâtir une église sur l'emplacement du tombeau de saint Denis, premier évêque de Lutèce.

Elle convainc également Clovis, dont elle a toujours été une partisane, de faire ériger une église dédiée à SS. Pierre et Paul sur la montagne qui porte aujourd'hui son nom (montagne Sainte-Geneviève), dans le Ve arrondissement de Paris, au cœur du Quartier Latin de Paris. Elle meurt en 512, à l'âge de 89 ans, dans l'ermitage de Paris, et est enterrée dans cette même église aux côtés de Clovis et rejointe plus tard par la reine Clotilde, ses plus célèbres disciples. L'église est d'abord confiée à des bénédictins, puis à des chanoines séculiers : c'est l'Abbaye Sainte-Geneviève de Paris, dont le clocher est encore visible dans l'enceinte du lycée Henri-IV (ce clocher est connu sous le nom de "Tour Clovis"). La châsse contenant ses reliques est honorée dans l'église Saint-Étienne-du-Mont, près du Panthéon de Paris. Cette châsse ne contient actuellement plus les restes de Sainte Geneviève, ceux-ci ayant été jetés aux égouts à l'époque révolutionnaire en 1793.

Geneviève est considérée par les catholiques comme la sainte patronne de Paris, du Diocèse de Nanterre et de la gendarmerie nationale française, elle est fêtée le 3 janvier.


Moyen Âge

Paris prend son nom actuel au IVe siècle et Clovis, Mérovingien et roi des Francs, s'y établit pour en faire sa capitale en 508, suite à sa victoire sur les Romains. Dès le VIe siècle, on note la présence d'un lieu de culte implanté sur la rive droite : l'église Saint-Gervais (aujourd'hui située derrière l'Hôtel de ville). Au IXe siècle, des enceintes furent édifiées sur la rive droite pour protéger les paroisses de Saint-Gervais et Saint-Germain-l'Auxerrois (aujourd'hui situées près du Louvre). L'enceinte de Saint-Gervais devait se situer approximativement au niveau des rues des Barres, de Rivoli, et de la Tacherie. La rive gauche fut entièrement détruite par les Normands en 885.

Quand la couronne échut aux Capétiens, en 987, Paris était une des deux grandes villes de leur domaine personnel (avec Orléans). Leur ancêtre Eudes s'illustra en la défendant face aux Vikings. Hugues Capet fixa sa résidence dans l'Île de la Cité.

Les premières agglomérations de la rive droite datent du XIe siècle. Il s'agit alors de Saint-Martin-des-Champs (aujourd'hui rue Réaumur), Saint-Germain-l'Auxerrois, et Saint-Gervais. Les rois se fixèrent progressivement à Paris à partir de Louis VI (1108-1137), et plus encore de Philippe Auguste (1179-1223). La cour s'y fixant, Paris devint bientôt définitivement la capitale du royaume. La rive gauche de la ville ne fut véritablement reconstruite qu'au XIIe siècle. À la même époque, la rive droite était constituée de quatre quartiers : le quartier de Grève (Saint-Gervais), le Châtelet, les Halles et Saint-Germain-l'Auxerrois. Le quartier de Grève s'étendait alors jusqu'à l'église Saint-Merri.

L'enceinte construite par Philippe-Auguste allait de la rue Étienne-Marcel à la rue de l'Estrapade, et du Louvre aux Fossés-Saint-Bernard. Par la suite, Paris s'étendit surtout sur la rive droite. Au XIVe siècle, l'enceinte de Charles V (1371-1380) englobait l'ensemble des 3e et 4e arrondissements et s'étend du Pont Royal à la Porte Saint-Denis (emplacement de l'actuelle rue d'Aboukir).

De Henri IV à la monarchie de Juillet

À la fin du XVIe siècle et au début du XVIIe siècle, Henri IV, qui selon la légende trouvait que « Paris vaut bien une messe », construisit les premiers ensembles architecturaux modernes avec la place des Vosges et hors du périmètre d'alors de la ville, l'hôpital Saint-Louis. Son successeur, Louis XIII, étendit l'enceinte de Charles V sur la rive droite pour englober l'équivalent des quatre premiers arrondissements. Louis XIV, quant à lui, détruisit cette enceinte pour construire sur son emplacement les premiers grands boulevards. Au XVIIIe siècle, l'enceinte des Fermiers généraux « mura » les onze premiers arrondissements actuels. La ville construite ne s'étendait pourtant alors que sur la superficie couverte aujourd'hui par les six premiers arrondissements, le jardin du Luxembourg marquant la frontière de la ville.

C'est à Paris, à l'endroit où la rue Saint-Antoine rejoint l'actuelle place de la Bastille, que débuta la Révolution française le 14 juillet 1789, avec le soulèvement des ébénistes du faubourg Saint-Antoine et la prise de la Bastille. La Commune de Paris joua alors un rôle de radicalisation. Les policiers de Paris, sous l'autorité de la Mairie, s'employèrent sous la Terreur à incarcérer tout ce que la ville comptait encore de nobles, de riches bourgeois, de prêtres et d'intellectuels en général. C'est pourquoi le maire de Paris est aujourd'hui le seul de France à être privé de tout pouvoir de police.

Napoléon, après avoir longuement hésité entre Lyon et Paris (Lyon, capitale des Gaules, face à Paris et sa "populace"), décide d'y établir la capitale de son Empire, non sans réticences. Il en fait la capitale de l'Europe, devant Rome, deuxième ville de l'Empire, et Amsterdam, troisième.

Sous la monarchie de Juillet, la ville accélère son rythme de croissance pour atteindre le mur des Fermiers Généraux.

Le Paris contemporain

Avec Georges Eugène Haussmann et le Second Empire, Paris s'engagea, sur le modèle de Londres, dans de gigantesques travaux de modernisation. Cette transformation développa le réseau des égouts et donna à Paris de larges avenues palliant les problèmes importants de circulation ainsi que de somptueux monuments tels que l'Opéra Garnier, le Louvre tel que nous le connaissons actuellement et le Palais des Tuileries, enfin de nombreux parcs et jardins (Monceau, Buttes-Chaumont, Montsouris). Le Paris d'aujourd'hui est donc avant tout celui de Napoléon III et d'Haussmann.

Le 1er janvier 1860, onze communes périphériques furent entièrement annexées et d'autres perdirent une partie de leur territoire au profit de Paris (voir Arrondissements de Paris et Anciennes communes de Paris). La capitale française passa de douze à vingt arrondissements et de 3 288 à 7 088 hectares.

Du 26 mars au 22 mai 1871, Paris fut le siège d'un pouvoir insurrectionnel : la Commune de Paris qui s'opposait au Gouvernement provisoire de Versailles, conduit par Adolphe Thiers. C'est à cette époque qu'est construite la dernière enceinte de Paris, sur l'emplacement actuel du boulevard périphérique.


Au XIXe et XXe siècles, Paris a accueilli de nombreuses expositions universelles qui toutes laissèrent leurs marques dans la capitale. La tour Eiffel fut construite pour celle de 1889 (centenaire de la Révolution française, le métropolitain, métro parisien fut inauguré à l'occasion de celle de 1900 ainsi que le Grand Palais et le Petit Palais et le pont Alexandre-III, celle de 1937, le palais de Chaillot.

En 1910, une crue de la Seine provoqua l'une des plus graves inondations de Paris.

Les Années folles (1920-1930) furent l'apogée de l'influence culturelle de Paris dans le monde. C'est en effet à cette époque que la ville lumière héberge les artistes tel que Picasso, Matisse, Braque ou Fernand Léger.

L'armée allemande occupa Paris pendant la Seconde Guerre mondiale, de 1940 à 1944. À l'approche des troupes alliées arrivant de Normandie, une rébellion éclata le 19 août 1944. Le 25 août, à l'arrivée de la deuxième division blindée du général Leclerc, le commandant de la garnison, le général Dietrich von Choltitz, capitula sans exécuter les ordres de Hitler qui lui enjoignaient de détruire la ville, sur l'intervention de Pierre Taittinger. Seul le central téléphonique militaire de la rue Saint-Armand fut détruit.

En 1956, Paris se lia à Rome dans un jumelage exclusif.
« Solo Parigi è degna di Roma ; solo Roma è degna di Parigi »
« Seule Paris est digne de Rome ; seule Rome est digne de Paris ».




En mai 1968
, les étudiants parisiens furent les premiers à déclencher des émeutes dans le quartier latin. Un Comité pour le maintien des occupations (CMDO) fut créé à la Sorbonne à l'initiative de l'Internationale situationniste.

En 1976, l'État accorde pour la première fois une municipalité autonome à la capitale. Jacques Chirac est alors élu maire de Paris. Devenu président de la République, il est remplacé en 1995 par Jean Tiberi auquel succède Bertrand Delanoë en 2001. Bertrand Delanoë se démarque surtout de ses prédécesseurs par sa volonté affichée de réduire la place de l'automobile dans la capitale au profit des transports en commun (avec des voies de bus en site propre) et des taxis.

Paris a organisé les Jeux Olympiques en 1900 et en 1924. Elle a été candidate malheureuse à l'organisation des Jeux d'été de 1992, 2008 et 2012 (Paris 2012), finalement revenus à Barcelone, Pékin et Londres.

La Défense, qui ne fait pas partie de Paris mais du département 92 (Hauts-de-Seine), est le premier quartier d'affaires en Europe avec 3 millions de m² de bureaux, 1 500 entreprises dont 14 des 20 premières entreprises nationales et 15 des 50 multinationales. Elle compte 150 000 salariés et 20 000 habitants ainsi que plus de 110 000 m² de commerces dans le centre commercial des Quatre Temps (plus de 200 boutiques, cinémas, restaurants…)

En décembre 2005, l'organisme qui gère actuellement la Défense (l'EPAD) annonça le projet de relance de la Défense pour 2015, avec notamment « un geste architectural fort » : une tour de 400 mètres de haut faisant l’objet d’un grand concours international. Le projet comprend aussi de nouveaux gratte-ciels compris entre 200 et 350 mètres, soit au total 850 000 m² de bureaux dont 500 000 neufs et 350 000 m² de bureaux reconstruits.



Maires de Paris depuis 1977 :

    *      1977-1995 : Jacques Chirac (réélu en 1983 et en 1989)
    *      1995-2001 : Jean Tiberi
    *      2001- : Bertrand Delanoë





Cet article sera complété

Toute nouvelle version est obligatoirement sous la même licence et doit indiquer Wikipédia comme source. Les textes sont réagencés par mes soins. Les photos sont © Renaud Echard.

Dans ce but, le texte des articles disponibles sur Wikipédia est couvert par la Licence de documentation libre GNU. Celle-ci garantit la liberté du contenu à perpétuité.

Principalement :

  • chacun a le droit de le copier ;

  • chacun a le droit de le modifier, ici ou ailleurs ;

  • Wikipédia doit être indiquée comme source ;

  • toute copie ou modification est obligatoirement soumise aux mêmes conditions.





Introduction sur Lutèce et les Parisii, aux origines gallo romaines de Paris...

26 avril 2007 .. Publié dans .En savoir plus sur Paris .. 0 commentaires .. Lien du billet

"La ville, au sens où l’entendaient les Romains, se définissait essentiellement par son statut, en l’occurrence pour Lutèce, celui de capitale du peuple des Parisii. C’est sa fonction politique qui est décisive et qui la distingue d’une agglomération ou d’une simple occupation. Au niveau de l’urbanisme, cette fonction s’exprime par la construction des grands monuments et en particulier du forum qui, même modestement, se doivent d’être à l’image de la Ville, c’est-à-dire de Rome.

Dans cette acception, des trois pôles qui composaient la Lutèce romaine, - la ville de la rive gauche, l’île de la Cité et le faubourg de la rive droite - , seul celui de la rive gauche pouvait prétendre à ce rôle. Outre qu’il était le plus important, il était organisé selon un modèle typiquement romain avec un plan directeur orthonormé et était surtout le seul à recevoir, à partir du IIème siècle, des monuments publics. En effet, aucun autre édifice public du Haut-Empire n’a été retrouvé dans l’île de la Cité et dans les faubourgs établis rive droite et rive gauche.

Ainsi, ces derniers ensembles ne doivent être considérés que comme des quartiers périphériques de Lutèce, le centre urbain proprement dit s’étageant sur les versants de la montagne Sainte-Geneviève."
Source :http://www.paris.culture.fr/


Les découvertes archéologiques récentes
compromettent fortement la localisation traditionnelle de Lutèce : la découverte d'un large espace d'urbanisation proto-urbain (15 hectares) sur le territoire actuel de Nanterre remet en cause le rôle joué par l'île de la Cité avant l'arrivée des Romains.


En effet, la découverte d'une cité gauloise par l'INRAP à Nanterre remet en cause la localisation de Lutèce sur l'île de la Cité.

Les dernières fouilles ont révélé un vaste quartier d'habitation et une
nécropole datant du IIe siècle et du IVe siècle avant J.-C.
Peut-être les vestiges de la véritable capitale des Parisii...

Les dernières fouilles ont révélé un vaste quartier d'habitation et une
nécropole datant du IIe siècle et du IVe siècle avant J.-C.
Peut-être les vestiges de la véritable capitale des Parisii

L'actuelle commune de Nanterre (Hauts-de-Seine) fut-elle la "capitale"
des Parisii, ancêtres celtes des Franciliens, et non Lutèce, comme le
veut la tradition historique ? L'hypothèse est soulevée depuis la
découverte, fin 2003, d'un vaste quartier d'habitat gaulois datant du
IIe siècle avant notre ère et situé au nord-ouest de la ville, à
proximité de la Seine.

Ces fouilles, menées par l'Institut national des recherches
archéologiques préventives (Inrap), complètent des investigations sur
le tracé de l'autoroute A86, qui avaient mis au jour, en 1993, des
vestiges d'une zone artisanale datant de la même époque.


Article du journal Le Monde 24/02/2004 (Extrait)


Sur ce blog
Exposition construire à Lutèce sur ce blog...
L'itinéraire et le reportage dans Paris très prochainement

En savoir plus


http://www.paris.culture.fr
Histoire de lutèce, plans très clairs et son itinéraire "antique" dans Paris.
Une bonne idée que je reprendrais différement sous peu

Wikipédia.fr
Lutèce
(Lutetia ou Lutetia Parisiorum en latin)

Inrap
 Les origines de la Lutèce romaine : des fouilles au sommet de la Montagne Sainte-Geneviève

Lutèce, une ville gallo-romaine
Lycée Le Rebours






Solo Parigi è degna di Roma; solo Roma è degna di Parigi

7 avril 2007 .. Publié dans .En savoir plus sur Paris .. 0 commentaires .. Lien du billet

« Solo Parigi è degna di Roma ; solo Roma è degna di Parigi »
« Seule Paris est digne de Rome ; seule Rome est digne de Paris ».

Le jumelage avec Rome depuis 1956


Rome est jumelée avec une seule ville : Paris !
Paris est jumelée avec une seule ville : Rome !

C’est en 1956 que Paris et Rome ont signé le jumelage exclusif qui marquait le début d’une relation privilégiée. Cinquante ans plus tard, les liens n’ont jamais été aussi étroits, nous indique le site de la Mairie de Paris.


Cinquantenaire du Jumelage Paris-Rome


Discours du Maire de Paris (extraits) :

30/01/2006
[...]

Paris éprouve aujourd'hui un immense bonheur à célébrer l’intensité du lien qui l’unit à la ville éternelle. Au nom des Parisiennes et des Parisiens, au nom du Conseil de Paris, je veux dire à quel point nous nous sentons honorés d’accueillir le maire de Rome, mais très heureux aussi de recevoir un vrai ami.

Il y a cinquante ans, jour pour jour, nos deux cités, deux grandes capitales de l’Europe, décidaient de devenir jumelles.

[...]
        Incontestablement, Rome et Paris occupent une place unique dans l’histoire et l’imaginaire des hommes. Villes de science et de culture, elles ont apporté une contribution puissante à l'expression du genre humain.
[...]
        La somme de ces recherches participe aussi de notre histoire commune ; mais une histoire qui ne se limite pas au périmètre de nos richesses respectives. Car nous avons souhaité l’ouvrir aux autres, fidèles au goût de l'universel qui a façonné nos cités.

[...]

Rome (Roma)

est la capitale de l'Italie ainsi que le chef-lieu de la région du Latium et de la province de Rome. Elle fut dans l'Antiquité la capitale de l'Empire romain.

Elle est située dans le centre du pays, sur le Tibre, à 22 km de la mer Tyrrhénienne.

Avec ses 2 547 677 habitants et ses 1 285 km², Rome est la commune la plus peuplée et la plus grande d'Italie.

Elle est parfois appelée la ville aux sept collines (Aventin, Cælius, Capitole, Esquilin, Palatin, Quirinal et Viminal), la Ville éternelle ou "l'Urbe" (la Ville par excellence).

Rome est le siège de Pierre, la capitale de la chrétienté.

Rome, par son histoire, est très riche en monuments, musées et points de vue. C'est ainsi la deuxième ville la plus visitée au monde après Paris.






{ Page précédente } { Page 2 sur 3 } { Page suivante }
ACCUEIL

Plan du site
Tous les articles

Rubriques

.Cinema, TV et Video
.En savoir plus sur Paris
.Image du jour à Paris
.Itinéraires et reportages
.La foire, le bazar, le marché
.Les bouquins
.Les évènements
.News et tutoriels du blog
.Paris sur le Web
.Textes, chansons, citations

Photos de Paris

Diaporama photos
Album photo (mon site perso)
Envoyer une carte postale
Cartes postales Internaute
Album photo Routard.com

A propos du blog

Me contacter
Le livre d'or
Fonds d'écran
bannières
Faire un lien




Qui suis-je ?

Mon book en ligne
Auteur I-voyages.net


Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.




Top Liens

I-Voyages
Mac and Photo
Strogs prague pics
Arnaud Frich photo
EOS numérique
ROME, Ville jumelle de Paris
I-Trekkings
Photos de Voyage autour du monde

Amis Uniterre

delia
monette
dede
ysa
nulanhic
daniel
monyselia

Liens Paris utile

RATP
Office du tourisme Paris
Office du tourisme IDF
Mairie de Paris
L'Internaute Paris
Wikipedia, encyclo libre
Cityvox, Sorties et loisirs
Cartes Google Paris
All-Paris-Apartments
Réservations hotels online

Liens Web Paris

Photos only
Ticket de métro parisien
Paris Balades
Panamorama
paris 13e en images
Gavroche, père et fils

Références


Une sélection de la


Annuaire des carnets de voyage - Uniterre



Itinérances : Annuaire des Voyages et des Activités de Plein Air

Référencé par Blogtrafic

THE BOBs

Trafic Booster

Référencement gratuit dans Vitavous.com

Site de Tourisme, voyage recommandé par MonSéjour.com

Référencé sur Paname Ensemble !

Référencement en cours sur Blogonautes, les blogs francophones !

Open Directory Project at dmoz.org

Site recommandé par Ousurfer.com

http://www.wikio.fr/a_la_une

sélectionné par Freegaia

voyage vacances

Boutique livres de WRICe site est listé dans la catégorie Villes et villages : Paris Dictionnaire


le site
des photobloggers parisiens

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Echanges de liens

ch8art l'Annuaire du net
Blogarama - The Blog Directory
Annuaire Webmaster
Blogotop Actualités
Référencé sur Annuaire Blogs
Experts de la blogosphère
Annuaire des Blogs - inscrivez votre Blog !
Deco pour blog
Annuaire gratuit
Rêve lemanique
Annuaire Wozzor
Annuaire blogs
Annuaire de blogs
Paris sur BIG-annuaire
annuaire blogagence web

Listiblog: annuaire de blogs

Photography Directory by PhotoLinks

Autres échanges de liens, annuaires de sites et de blogs


Retour ACCUEIL