Paris, ville lumière...

Découvrir et visiter Paname. Blog, infos, reportages, photos de Paris.

"Ne pouvoir se passer de Paris, marque de bêtise ; ne plus l'aimer, signe de décadence" Gustave Flaubert.
"Toutes ces petites choses que vous avez toujours eu envie de savoir sur Paris mais sur lesquelles n'avez jamais eu le temps de vous pencher ! " La rédaction Uniterre.

{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }

Paris illumine Paris 2010

24 décembre 2010 .. Publié dans .Itinéraires et reportages .. 2 commentaires .. Lien du billet

Un petit billet pour les fêtes quand même

J'avais une année publié des photos toujours d'actualité :http://paname.uniterre.com/33181/Paris+illumine+Paris...by+night+!.html

Cette année, je vous invite tout simplement à voir le site de la Ville de Paris qui est refait et semble beaucoup mieux qu'avant. En tous cas il a prit un coup de jeune au premier abord.

Et les festivités et autres illuminations sont décrites en détail :Fêtes de fin d'année à Paris !

Bonnes fêtes !!!

 




Une Semaine a Paris - en partenariat avec easybook.com

21 novembre 2010 .. Publié dans .Itinéraires et reportages .. 2 commentaires .. Lien du billet


Une Semaine a Paris

  par Yuli Linssen-Kaminitz

Paris, la «ville des lumières» a tant de choses étonnantes à offrir pour un touriste qui est à la recherche d'une semaine pleine d'aventures. Pour certaines personnes toute une semaine peu peut-être vous sembler trop long, mais vous êtes loin de la vérité. Au contraire - une semaine ce n'est pas assez! Consultez la liste ci-dessous pour notre voyage de sept jours complets:


Lundi- Bienvenue à Paris! Après un long vol, vous auriez probablement eu envie d'all

er à votre hôtel et vous rafraichir avant de vous rendre dans la ville. Lors de votre premier jour à Paris, il est toujours agréable de simplement se balader et se perdre. Le quartier de Montmartre est parfait pour ceux d'entre vous qui aiment les petites rues et ruelles étroites, vo

us pouvez facilement passer une journée entière à flâner, en marchant et en appréciant le charme des vieilles rues. Chaque fois que

vous êtes fatigué, il vous suffit de choisir un petit café romantique et prendre un repas avec une tasse de café chaud.

 

 

 

Mardi- Après une longue journée de marche peut-être, il est préférable si vous faisiez quelque chose de moins fatiguant. Dédier cette journée à une excursion en bateau mouche sur la Seine. Paris a beaucoup d'excursions en bateau à offrir, demi-journée et une journée complète ...

  ....avec la possibilité aussi de dîner sur le bateau. Il n'y a rien de plus romantique que de s'asseoir sur un bateau en passant tous les beaux monuments et bâtiments historiques.



Mercredi- Cela est déjà votre 3e jour à Paris- Il est temps d'aller visiter certains musées! Lorsque l’on mentionne le mot: "musées", naturellement la première chose qui vient à l'esprit est le légendaire Louvre. Le Louvre est l'une des principales attractions de Paris et chaque année des milliers de visiteurs y arriver pour voir les œuvres étonnantes de Rembrandt, le Caravage et beaucoup d’autres. Même si vous n'êtes pas un amateur d'art, vous serez émerveiller par la beauté du Louvre lui-même et ses environs verdoyants-les jardins des Tuileries à proximité sont idéales pour flâner.

 

 

Le Louvre by night
 
 
  



Paris est connu pour avoir l’une des plus merveilleuse architecture dans le monde. Prenez votre temps aujourd'hui et allez visiter les monuments les plus célèbres de la ville. Commencez votre journée dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le développement de cette superbe cathédrale a commencé au 12e siècle, mais fut seulement achevé au 14e siècle.

 

Les spectaculaires tours rendent ce monument non seulement à couper le souffle, mais aussi un peu sombre et charmant. Monter la tour nord pour avoir un aperçu rapide des visages de Notre-Dame de Paris.

  Terminez cette belle journée en visitant l'icône la plus célèbre de Paris, la tour Eiffel.

 

 

Vendredi- Démarrez le week-end avec l'activité la plus appropriée, la dégustation de vin! Même s'il ya beaucoup d'endroits qui offrent des dégustations de vin la plus connue

 

est la suivante: "O Château Paris Dégustation de vin". Appuyez sur le lien ci-dessous pour en savoir plus sur le genre de dégustations / visites qu'ils offrent. Nous vous conseillons de faire le tour toute la journée qui comprend: le service de ramassage de votre hôtel, arrêt au vignobles de champagne, déjeuner traditionnel français, visiter une maison bien connue de Champagne et une route très agréable à travers la magnifique vallée de la Marne. Pendant toute la tournée, vous serez gâtés avec beaucoup de bon vin et de champagne.

O – Chateau official Website

 

Samedi- C'est presque la fin de vos vacances et il est temps pour le shopping! Paris est connue pour être la Mecque pour tous les amoureux de la mode afin que vous puissiez être certain que vous aurez l'embarras du choix! Visitez le marché de certaines offres meilleur marché, le Carrousel du Louvre pour les beaux cadeaux, rue des Franc-bourgeois pour les vêtements de luxe et du Marais 4ème arrondissement pour les boutiques qui vendent un tas de plaisirs uniques.

 

 

 

 

 

Dimanche- C’est votre dernier jour à Paris et il n'y a pas de meilleure façon pour terminer ce beau voyage, que d’aller au Moulin Rouge voir un merveilleux show, plein de couleur! Ce spectacle de cabaret étonnant est célèbre depuis de nombreuses années et des milliers de touristes encore, achètent chaque jours des billets afin de profiter de la musique joyeuse et danseuses et danseurs magnifiques!
Réservez votre billet en avance pour un spectacle de nuit complet, qui comprend un billet ainsi qu’un d
îner comprenant 3 plates traditionnelles françaises.

 

 

EasyToBook.com offre l'éventail de logement bon marché partout dans le monde. Visitez leur site et réservez votre hôtel à Paris, dès aujourd'hui!





Circuit Montparnasse : Itinéraire n°6

15 novembre 2007 .. Publié dans .Itinéraires et reportages .. 0 commentaires .. Lien du billet

Circuit Montparnasse: du métro Alésia à la tour Montparnasse...

On arrive au métro Alésia.

Prenez l'avenue du Général Leclerc pour aller à la place Denfert Rochereau.

Sur votre gauche une église, à droite la gigantesque affiche du cinéma Gaumont.

En restant sur le trottoir de droite vous allez passer devant la superbe grille en fer forgé de la non moins superbe villa Adrienne qui est une résidence privée.

On devine depuis la rue le calme et le charme de ces petites maisons disposées autour d'un jardin privé en plein Paris.

Puis on continue vers le Nord.

Villa Adrienne

Source Mappy.fr

 

Avant d'arriver sur la place aller profiter un peu du quartier de la rue Daguerre, la rue pietonne qui part à gauche...(Daguerre, ça parlera aux photographes).

Juste à l'entrée de la place Denfert, sur votre droite, l'entrée officielle et touristique des catacombes de Paris.

L'origine des Catacombes de Paris (qu'il vaudrait mieux appeler «Ossuaire municipal») remonte à la fin du XVIIIe siècle.

" Le cimetière des Innocents (près de Saint-Eustache, dans le quartier des Halles) avait été en usage pendant près de dix siècles et était devenu un foyer d'infection pour tous les habitants du quartier. Après de multiples plaintes, le Conseil d'État, par arrêt du 9 novembre 1785, prononça la suppression et l'évacuation du cimetière des Innocents.

Ce sont d'anciennes carrières qui furent choisies pour déposer les ossements ; la Ville de Paris venait en effet de se doter d'une inspection générale des Carrières dont le rôle était la consolidation des voies publiques minées par les carrières. Les carrières « de la Tombe-Issoire » furent l'objet de travaux comprenant une grande part de maçonnerie et de soutènement de galeries, complétés par le creusement d'un escalier flanqué d'un puit pour déverser les ossements.

La translation des restes pu commencer après la bénédiction et la consécration du lieu le 7 avril 1786 et se continua jusqu'en 1788, toujours à la tombée de la nuit et selon un cérémonial constitué d'une procession de prêtres en surplis qui chantaient l'office des morts le long du trajet emprunté par les tombereaux chargés d'ossements et recouverts d'un voile noir. Par la suite, ce site allait, jusqu'en 1814, recueillir les ossements de tous les cimetières de Paris."

Comme la crypte de Notre Dame, c'est le musée qui gère ce lieu

Les morts de la Révolution française : victimes ou bourreaux
Présentation jusqu'au 31 décembre 2007

À travers des reproductions d'œuvres du musée Carnavalet, sont évoqués des événements et des personnages célèbres de la période révolutionnaire. En effet, les hasards de l'Histoire ont regroupé aux Catacombes les ossements de victimes et de bourreaux : Robespierre, Madame Elisabeth, Lucile Desmoulins, Fouquier-Tinville ou Malesherbes.

Source : Musée carnavalet


Ensuite après la visite des catacombes, vous pouvez aller voir l'Observatoire de Paris

L'observatoire de Paris est le plus ancien observatoire au monde encore en activité (architecte: Claude Perrault), 61 avenue de l'observatoire ; site fondé en 1667, abritant plusieurs lunettes encore en service et des collections d'instruments anciens.

Mais attention on ne peut pénétrer que certains jours ou sur réservation.

Ensuite prenez la rue froidevaux qui longe le cimetière Montparnasse au sud.
Vous traverserez la rue Emile Richard qui coupe le cimétière en deux et qui est la seule rue de Paris a n'avoir aucun habitant vivant des deux côtés !

Ce cimetière n'est pas aussi connu que le Père Lachaise mais abrite nombre de tombes d'illustres personnages.

Une fois la visite effectuée, continuez sur l'avenue du Maine en direction de la tour Montparnasse, visible depuis jes jolis jardins qui cotoient la place Denfert.

Place Denfert Rochereau

Vous pouvez monter tout en haut si cela vous dit.

De nombreux restaurants, cinémas et commerces foisonnent dans ce quartier.

Si vous vouliez continuer à marcher je vous recommande de continuer au nord en faisant le tour du centre commercial pour aller vers le quartier Saint-germain...

 

Retrouvez le reportage photo sur ce billet !

 

 




Le Grand Palais superbement rénové

6 juillet 2007 .. Publié dans .Itinéraires et reportages .. 0 commentaires .. Lien du billet

 

Le Grand Palais est situé en bordure des Champs-Élysées, dans le 8e arrondissement.

40.000 m² abritent régulièrement des expositions.

 

Edifié à l'occasion de l'exposition universelle de 1900, le Grand Palais, situé au cœur de Paris, est un site emblématique du patrimoine français. Véritable prouesse architecturale symbolisée par une magnifique verrière, le Grand Palais est un monument historique où le public se presse chaque année pour découvrir les événements sous la nef, les expositions des Galeries Nationales (depuis 1964) ou du Palais de la Découverte (depuis 1937).

Le "vaisseau principal", d'une longueur de près de 240 mètres, est constitué d'un espace imposant surmonté d'une large verrière. La voûte en berceau légèrement surbaissée des nefs nord et sud et de la nef transversale (paddock), la coupole sur pendentifs et le dôme pèsent environ 9.000 tonnes d'acier, de fer et de verre. Le poids de métal utilisé, égal à environ 7.000 tonnes, équivaut à celui de la tour Eiffel. Le sommet de cet ensemble culmine à une altitude de 44 mètres.

La restauration des Quadriges avait marqué en 2001 le coup d'envoi symbolique des travaux du Grand Palais.

Les Quadriges de Récipon, ces sculptures momumentales représentant "L'Immortalité devançant le Temps" côté Champs Elysées et "L'Harmonie triomphant de la Discorde" côté Seine
coiffent le Grand Palais. Elles ont été déposées entre juillet et septembre 2001, restaurés au cours de l'année 2003 et reposés entre avril et juillet 2004.

Chaque Quadrige est ainsi constitué de trois grandes parties :
- le modelé ou « peau de cuivre » est constitué de plaques de cuivre repoussé. Cet ensemble pèse 5 tonnes.
- une charpente métallique constituée d'une structure principale ou primaire ancrée au massif maçonné et à laquelle se rattache une structure secondaire.Cet ensemble pèse 7 tonnes.
- la structure principale est ancrée à la maçonnerie du socle en pierre par l'intermédiaire d'une cage en profilé métallique, dont l'intérieur est rempli d'un lest. Cet ensemble pèse 11 tonnes.

Chaque quadrige est décoré d'éléments de céramique : décors appliqués sur les rayons des roues des chars, et lions ailés situés en arrière du char.


De nuit comme beacoup de monuments, le Grand Palais est magnifié.
La rénovation est une réussite.

Facade du grand Palais
Le Grans Palais lorsqu'il a accueilli la merveilleuse exposition "Trésors engloutis d'Egypte".
Exposition qui est ensuite partie à Berlin.
Face à lui le petit palais, palais de la decouverte, qui mérite une visite et comprend un planétarium.

 

Sources des textes :

  • France3
  • Wikipédia
  • Grandpalais.fr

 


 




Reportage au Musée Carnavalet, "Nuit des Musées"

27 mai 2007 .. Publié dans .Itinéraires et reportages .. 0 commentaires .. Lien du billet

Le musée Carnavalet, le plus parisien des musées de la capitale
En plein cœur du Marais, non loin de la place des Vosges, le musée Carnavalet abrite la mémoire de Paris.


Cet imposant ensemble architectural articulé autour de deux célèbres hôtels des XVIe et XVIIe siècles, respectivement, l’hôtel Carnavalet et l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau,
offre un parcours de plus de 100 salles consacrées à l’histoire de Paris, des origines à nos jours.
Le musée Carnavalet présente des collections d’une grande diversité où se côtoient vestiges archéologiques, vues du Paris d’autrefois, maquettes de monuments anciens, enseignes, ensembles décoratifs provenant d’édifices disparus, scènes historiques ou anecdotiques, portraits de Parisiens illustres, souvenirs d’hommes célèbres ou témoignages de la vie quotidienne, ainsi qu’un ensemble unique sur la période révolutionnaire.
Outre les collections exposées en permanence, le musée conserve également une collection d’arts graphiques – riche d’importants fonds de dessins, estampes, photographies et affiches – ainsi qu’un remarquable cabinet de numismatique, tous deux accessibles sur rendez-vous.

Il est ainsi le premier centre iconographique sur l’histoire de Paris.
Le musée Carnavalet présente aussi des expositions temporaires, le plus souvent sur Paris et son histoire.
Le musée propose, en outre, toute l’année un programme d’activités et de manifestations pour les adultes et les enfants.
Source : Mairie de Paris

Nous sommes le samedi 19 mai 2007, je profite de la "Nuit des Musées" pour vous emmener à Carnavalet, un Musée exceptionnel.
Le Musée est gratuit ce soir, l'ambiance nocturne extra et l'Orangerie est ouverte avec les "pirogues du Néolithique" trouvées à Bercy...

Nous découvrons donc cet évènement annuel et ce musée, que l'on peut visiter toute l'année et que je vous recommande fortement.

Voici quelques images des pirogues, elles sont très grandes. Mais je n'ai publié que des photos de détails.
1 pour vous donner envie de les voir
2 parce qu'elles sont sous verre et très difficiles à photographier proprement
3 pour garder des choses à montrer sur mon site photo 
4 parce que j'ai pas fini de trier, c'est long 





Les vestiges gallo-romains ne sont pas exceptionnellement nombreux non plus mais valent le déplacement ne serait-ce qu'à cause, justement, de la rareté des vestiges de Lutèce.





Quelques belles maquettes, ici les arènes de Lutèce, arènes que vous découvrirez sur l'itinéraire parisien n°2 que je propose.

Comme tout cela est pensé !




Et la cuirasse de l'empereur Napoléon Ier
Je ne savais même pas qu'elle était là.



Allez, j'ai fait le tour de l'Orangerie (pas celle des Tuileries !) et je pars aux Invalides, je ne le regretterai pas (lien en fin de billet). Ca tombe bien le Tombeau de l'Empereur s'y trouve.

Vive le métro quand même !

Carnavalet c'est aussi la Crypte Archéologique de Notre-Dame et les Catacombes.
Un Musée de premier plan, bien moins connu que certains comme Orsay, bien moins médiatisé que le Quay d'Orsay et pourtant !



Hôtel Carnavalet
23, rue de Sévigné
75003 Paris
Standard : 01 44 59 58 58
Fax : 01 44 59 58 11


Evènement :

"La Nuit des Musées"

"La Nuit des Musées au tombeau de l'empereur" (reportage photo)

Reportage photo complet sur mon site





Paris Antique, découvrez Lutèce.

21 mai 2007 .. Publié dans .Itinéraires et reportages .. 1 commentaires .. Lien du billet

Au coeur de la capitale française subsistent des vestiges de Lutèce, le Paris Antique.

Découvrez le Paris Antique en traversant le Quartier Latin, découvrez une partie de la Capitale au travers de Lutèce.
 
Un parcours exclusif au travers des 4° et 5° arrondissement, qui vous fera découvrir une grande partie du Quartier Latin et du quartier du Jardin des Plantes.

On suit les balises en forme de "gouttes d'eau" vertes du Nord au Sud :




Introduction


Cet itinéraire correspond à environ 3 kilomètres pour 2 heures de marche, si vous prenez le temps de regarder. A ceci s'ajoute le temps pour les visites des 3 sites majeurs de Lutèce :

1.    La crypte archéologique de Notre-Dame
2.    Les Thermes de "Cluny"
3.    Les arènes de Lutèce

Pour ces visites je compte : 1 heure 30 + 1 heure + 1/2 heure
Ce sont des "maximums" à mon sens.

Ce qui vous fait un périple de 5 heures pour découvrir Paris au temps des romains au travers d'un très intéressant parcours parisien.
 
Je recommande cet itinéraire pour votre deuxième jour à Paris.
Hier vous aurez suivi l'itinéraire n°1, proposé sur ce blog.

Il vous aura déja fait passer par l'île de la Cité, sur laquelle vous aurez visité Notre-Dame et la partie Ouest de l'île.
Après cet itinéraire vous aurez quasiment tout vu à l'exception de la Conciergerie et de la Sainte-Chapelle.
Et pourquoi ne pas les faire le matin du deuxième jour avant de découvrir Lutèce ?
C'est une suggestion en tous cas.
La visite des Tours de Notre Dame, pour la superbe vue, vaut le coup aussi. Mais pas par forte affluence...

Si vous voulez faire un Musée : Carnavalet qui retrace l'histoire de Paris me paraît une autre bonne suggestion pour cette journée en grande partie thématique.
La partie gallo-romaine (et néolithique) peut être vu rapidement (1h grand max).
Pour conclure cette introduction si vous n'avez pas vu la place des Vosges (proposée en option sut l'itinéraire n°1), à deux pas du Musée carnavalet, c'est le moment !
En outre vous pourrez découvrir le Marais en rejoignant le point de départ de ce parcours qui n'est pas très long en nombre de kilomètres.

Rappel topo

Les monuments de Lutèce s’étagent sur le versant nord de la montagne Sainte-Geneviève: en haut, le forum et ses thermes (rue Soufflot et rue Gay-Lussac), le théâtre (rue Racine), les thermes du Collège de France (rue des Écoles), plus bas, les thermes de Cluny (boulevard Saint-Germain), enfin, plus à l’est, l’amphithéâtre (arènes de Lutèce, rue Monge). Les fouilles menées ces dernières années dans cette partie de Paris montrent que le versant sud de la colline est uniquement occupé par des maisons.

Bon, allons-y si vous voulez être à l'heure pour l'apéro.


Le parcours préliminaire

Nous allons aller du Nord au Sud.
Rendez-vous au métro Châtelet
Je vous recommande de sortir du côté de la Place du Châtelet si vous arrivez en métro. Il faut bien 5 minutes pour sortir car il y a de longs couloirs dans cette gigantesque station. Ne vous inquiétez pas.
Lorsque vous sortez sur la place, admirez le théâtre à l'est, les bâtiments au sud (de l'autre côté de la Seine) et la Fontaine à côté de vous avec sa si célèbre colonne.

Allons découvrir l'antique voie romaine, "Le Cardo", sur la rive droite. C'est l'actuelle rue Saint-Martin qui se trouve à 300m de là où vous êtes, au Nord de la Tour Saint-Jacques que vous ne pouvez pas rater.
Cette dernière est en rénovation pour plusieurs années, à l'heure où j'écris ces lignes. C'est donc pour la bonne cause que nous ne la verrons malheureusement pas, puisque elle est cachée par une gigantesque bâche. Mais des panneaux bien conçus vous en disent plus sur la Tour et sa restauration. Le haut commence a pouvoir être visible, car restauré à l'heure où je publie ces lignes.

Avant de rejoindre le début du tracé symbolisé par la première "goutte d'eau" verte sur le plan, en bordure de Seine, sur l'île de la cité ; je vous propose en effet 2 choses :

   1. parcourir la rue Saint-Martin sur quelques mètres et revenir ensuite vers l'île de la cité en admirant la perspective avec la rue Saint-Jacques qui formait l'antique voie romaine centrale de Lutèce. Vous pouvez visiter Saint-Merri aussi mais n'allez pas au delà, sauf si vous voulez voir l'horrible centre Beaubourg...
   2. vous promener sur le marché aux fleurs devant vous, après avoir traversé le fleuve, sur l'île de la cité et quelques mètres plus loin admirer l'entrée du Palais de Justice. A l'endroit du Palais se tenait à l'époque Gallo romaine le Palais du Gouverneur. Rue de Lutèce, à l'emplacement du marché, se situait une grande basilique du bas-empire.

Le circuit proprement dit

A l'angle de la rue chanoinesse et du quai, débute notre parcours pédestre, symbolisé par les "gouttes d'eau" sur le plan. Enfilez la rue qui serpente jusqu'au bout. Au passage vous passez devant la compagnie motocycliste de la Préfecture de Police de Paris, une unité d'élite de la police nationale qui oeuvre en particulier la nuit pour sécuriser la capitale.
Cette rue est une voie du bas-empire dans laquelle des vestiges ont été retrouvés mais on ne voit rien. Ensuite, au n°5 de la rue de la colombe, à hauteur de la terrasse du café, un pavage marque l'endroit  où passait un tronçon de rempart.

Ensuite vous arrivez derrière Notre-Dame si majestueuse.
Nous allons pénétrer dans le Jardin Jean XXIII, mais avant je vous recommande d'aller à quelques mètres à gauche au bout de l'île pour admirer la vue et l'île Saint-Louis que l'on peu rejoindre par un pont.
On a une magnifique vue sur la Seine et, au loin, sur Bercy. C’est sur ce site de Bercy que des travaux ont permis la découverte des niveaux d’occupation de l’époque néolithique, dont plusieurs pirogues (deux d’entre elles sont exposées au musée Carnavalet).

Traversons le jardin et longeons les quais de Seine pour aller devant la Cathédrale.



Eloignez-vous en tournant le dos à la Cathédrale sur le parvis, à 150m du porche environ  se trouve l'entrée de la crypte (juste avant la rue).

La crypte archéologique

La Crypte archéologique sous le parvis de Notre-Dame de Paris a été aménagée pour protéger les vestiges découverts lors des fouilles réalisées à partir de 1965, par la Commission du Vieux Paris (département d'histoire de l'architecture et d'archéologie).


Depuis l'été 2000 elle est gérée par le musée Carnavalet.


Cet espace, le plus vaste du genre à l'époque, a ouvert ses portes en 1980 pour présenter des éléments des bâtiments qui se sont succédés sur le site de l'Antiquité au XIXe siècle : salles gallo-romaines, mur d'enceinte du début du IVe siècle, sous-sol de l'ancienne chapelle de l'Hôtel-Dieu, restes médiévaux de la rue Neuve Notre-Dame, fondations de l'hospice des Enfants-Trouvés, tracé des égouts haussmanniens…


La zone du Parvis de Notre-Dame de Paris a fait l'objet de nombreuses fouilles, dont deux campagnes plus importantes : la première en 1847, menée par Théodore Vacquer, la seconde de 1965 à 1967, conduite par Michel Fleury. L'ensemble de ces fouilles a permis la mise au jour d'importantes substructions gallo-romaines et du haut-Moyen Age.


Du Haut-Empire subsistent des traces d'habitat (parmi lesquelles les archéologues ont découvert une statuette en bronze du dieu Génius), des tronçons du quai et du port antiques de Lutèce ainsi qu'un puissant mur à contrefort, pour lequel il est difficile de donner une interprétation.


Du Bas-Empire sont conservées des sections de la fondation du rempart érigé au IVe siècle de notre ère, après les invasions barbares de la fin du IIIe siècle. Elle est composée de gros blocs dont certains sont des remplois. C'est au pied de ce rempart qu'un trésor a été découvert en 1970 : une céramique brune contenait plus de 800 monnaies.

À la même époque, l'île a été largement rebâtie. De ce remaniement subsistent les vestiges d'une grande maison urbaine dont plusieurs pièces comportent des hypocaustes (système de chauffage que les Romains utilisaient dans les thermes publics et privés).


Les constructions du haut-Moyen Age sont représentées par les fondations d'un grand bâtiment de forme basilicale à cinq nefs. Ces vestiges ont été interprétés comme ceux de la basilique Saint-Etienne, construite au VIe siècle, peut-être par Childebert Ier, fils de Clovis. Ses dimensions (36 m de large sur 70 m de long) en faisaient probablement la plus grande église de Gaule.


Source : Carnavalet


Des plans et des maquettes illustrent très bien la visite. Il n'y a pas beaucoup de monde surtout à l'heure du déjeuner. Il se pressent tous en surface alors que les trésors sont en-dessous !

Voir l'exposition Construire à Lutèce, une petite ville du nord de la Gaule....




Après avoir visité la crypte, vous traversez la Seine et rejoignez le square que vous ne pouvez manquer.
Pour traverser faîtes comme bon vous semble. Je vous conseille le pont en bois au plus près de la Cathédrâle, en face de l'entrée du jardin, et admirez le pont en pierre juste à l'est de celui-ci. Ce pont se trouve à l’emplacement exact de l’ancien pont romain.

Approchez-vous de la jolie petite église, Saint-Julien le Pauvre.
Elle sera peut-être fermée, sinon profitez pour jeter un oeil.
Ensuite dirigez vous à l'ouest (à droite) vers l'église Saint-Séverin.
Difficille de la rater elle aussi. Vous traverser la rue Saint Jacques pour la rejoindre et admirez l'enfilade une fois de plus.
Longez l'église par la droite (côté Seine) et avant d'aller récupérer la deuxième rue à gauche. Visite rapidement Saint-Séverin en passant par l'entrée qui se trouve sur la première à gauche à 3 mètres de vous.
Comme pour les autres lieux je détaillerai ce qu'on peut y voir dans un autre billet ou article, mais cette belle église vaut le coup, même si ce n'est pas Gallo-romain.

En remontant vers le sud par la rue de la Harpe (qui date du IV° siècle), vous arrivez aux Thermes de Cluny.
La pente commence à se faire sentir, vous gravissez gentiment la montagne Saint-Geneviève.
A l'angle du boulevard Saint-Michel et du Boulevard Saint-Germain sur lequel vous débouchez, vous verrez les ruines des Themes, derrière le petit jardin qui se trouve devant vous, de l'autre côté du boulevard.

Contournez et admirez ces restes de bâtiments par la droite.
Cela offre une magnifique vue d’ensemble de l’édifice, en particulier du boulevard Saint-Michel, où l’on voit les vestiges monumentaux du tepidarium, et du boulevard Saint-Germain, où l’on aperçoit, depuis le jardin,  ce qui reste des palestres.
Voici le lieu le mieux conservé de Lutèce...

Remontez le Boulevard Saint-Michel, vous êtes au coeur de "Lutèce".
Les Thermes c'est aussi le Musée National du Moyen âge, une collection superbe.
On y rentre par le haut.

Les thermes de Lutèce ("de "Cluny")

"Le musée national du Moyen Âge, est installé dans deux monuments parisiens exceptionnels : les thermes gallo-romains (Ier-IIIe siècles) et l'hôtel des abbés de Cluny (fin XVe siècle). Il a été fondé par l'Etat, en 1843, grâce aux collections d'un amateur qui se passionnait pour le Moyen Âge, Alexandre Du Sommerard et qui habitait dans l'hôtel de Cluny. Enrichies au cours des années, les collections offrent aujourd'hui un panorama unique sur l'art et l'histoire des hommes de la Gaule romaine au début du XVIe siècle. Elles permettent de parcourir en un lieu unique près de quinze siècles d'art et d'histoire."
Source du texte de présentation
© Musée national du Moyen Âge - RMN

C'est la raison pour laquelle je recommande de ne pas trop vous attarder sur la partie Moyen-Age et de descendre assez rapidement voir les ruines Gallo-romaines.
A vous de voir le temps que vous voulez y consacrer.
Votre guide vous parlera sûrement de la superbe rose en or, des vitraux ou encore des triptyques superbes.


"Les thermes du nord revêtent une importance particulière du fait de leur état de conservation exceptionnel ; la réutilisation pratiquement continue de l'édifice depuis le Moyen Âge en est la cause principale. Les thermes étaient formés de différents espaces, destinés au public ou aux services, et de souterrains. On identifie aisément les trois salles importantes : le frigidarium (salle froide) englobé dans le musée avec sa voûte de 15 m de haut ; un calda à l'ouest bordé par le boulevard Saint-Michel et un autre caldarium au sud à l'angle du boulevard Saint-Michel et de la rue Du Sommerard. Les murs en élévation ont conservé leur structure d'origine qui se singularise par l'emploi de petites pierres carrées séparées à intervalles réguliers de rangs de briques. A l'intérieur, ils étaient recouverts de mosaïque, de marbre ou de peinture."

"Les thermes sont l'un des témoignages les plus spectaculaires de l'architecture antique conservé sur le sol de la Gaule. Lutèce se partageait alors en deux ensembles urbains, l'un blotti à l'intérieur de la Cité ; l'autre sur la rive gauche de la Seine."

Source du texte de présentation
© Musée national du Moyen Âge - RMN

Une très belle visite non ?
Allez, c'est pas fini. Vous êtes à Paris !
Vous allez en voir encore des choses extraordinaires...

Remontez le long de la Sorbonne par la rue Saint-Jacques.
Je vous fait faire un petit détour mais je voudrais que vous voyiez le Collège de France sur le trottoir de gauche.
Vous le rateriez en restant Boulevard Saint-Michel.
Pour information, il y avait des thermes aussi là, autrefois : les thermes de l'est sous le Collège de France
Il y en avaient d'autres : les thermes du sud rue Gay-Lussac,  et les thermes du nord dits de Cluny.
A votre droite la fameuse Sorbonne, que vous aurez vu ainsi de tous les côtés.

Vous tournez à droite, rue Cujas pour rejoindre la place de la Sorbonne de l'autre côté de l'université que l'on coutourne vers le haut.
Depuis quelques minutes vous comprenez ce lieu s'appelle la "montagne" Sainte Geneviève et vous êtes peut être essouflé. Mais là faut arrêter de fumer !

Rue cujas, jetez un oeil à la premiére rue à gauche (juste après avoir tourné à droite en haut de la Sorbonne donc...)

Cette rue comporte transversalement une légère éminence correspondant au mur d’enceinte de la place du forum. Celui-ci occupait, sur un grand rectangle de 89 mètres sur 178 environ, presque tout l’espace compris entre les actuelles rues Malebranche, Saint-Jacques, Cujas et le boulevard Saint-Michel. La déclivité du terrain a permis aux architectes d’implanter le monument sur plusieurs niveaux. Il ne reste malheureusement aucun vestige en élévation de cet édifice.
source : Ministère de la Culture

Redescendez le long de la Sorbonne pour admirer la place et la façade de l'Université.
La rue de la Sorbonne date de l'époque romaine.
A l’ouest, rue Racine, de l’autre côté du boulevard Saint-Michel, se dressait le théâtre.

"Les fouilles menées au centre de cette place ont permis la découverte de plusieurs niveaux antiques. Conservé dans le nouvel aménagement, un puits gallo-romain est interprété comme un des vestiges d’une ou plusieurs habitations du Haut-Empire."
source : Ministère de la Culture

Remontez le boulevard Saint-Michel jusqu'à la hauteur du n° 61, on peut voir une partie de la fondation du mur de façade du forum qui est présenté dans l’escalier du parc de stationnement.
Mais on ne peut  facilement accéder à la vitrine car la sortie du Parc est sécurisée et inaccessible de l'éxtérieur.
Autrefois, sur cette rue il y avaient aussi des boutiques...

Continuez à monter, vous arriver sur la place. A droite le jardin du Luxembourg. Si vous avez le temps, une incursion par ce côté dans ce jardin vous comblera.
Prenez au moins 20 minutes pour aller au grand bassin devant le Sénat et revenir.
L'idéal étant de profiter plus de ce très beau parc (un des plus beau de Paris).

Bon tournez à gauche, rue Soufflot et dirigez-vous vers le Panthéon... Gigantesque Monument au bout de la rue !

Je vous condeille deprendre à droite puis à gauche, la rue Mallebranche puis rue des Fossés Saint-Jacques. Le parcours est plus sympa et original que le grand axe : vieille maison, petit escalier,...
Allez jusqu'au Panthéon en coupant à nouveau la rue Saint-Jacques.

"La rue Saint-Jacques était le cardo maximus de la ville antique. C’est au niveau des nos 172-174 (métro Luxembourg), l’endroit le plus élevé de la rive gauche, que l’on peut vraisemblablement situer le point zéro choisi par les géomètres et les arpenteurs romains pour établir le plan de la ville du Haut-Empire."
source : Ministère de la Culture

Faîtes le tour du Panthéon par la gauche. Une autres fois, visitez le.

L'église que vous apercevez devant-vous présente bien des trésors et en particulier le tombeau de Sainte-Geneviève. Vous aurez vraiment tout vu de la Lutèce romaine !

Si ça ne vous dit rien, ou si vous êtes en retard sur l'horaire, faîtes comme sur le plan et passez à droite du Panthéon...

Prenez ensuite à droite et passez derrière le Panthéon pour rejoindre la très jolie et charmante Place de la Contrescarpe par la rue de l'Estrapade.

Pour descendre sur les Arènes qui sont à 200m en contrebas à l'est, depuis la Place ; soit vous prenez directement la rue Rollin sur votre gauche (conseillé) soit vous prenez devant vous la rue Lacépède pour voir le bistrot québéquoi que j'évoque en fin d'article !

Pour info, la rue qui descend au sud (à droite quand on arrive sur la place) est la rue Mouffetard. Fort connue...
Vous êtes dans un coin très "titi parisien". Mais devenu un peu "bobo" avec le temps...

Contournez les arènes par la droite pour entrer après les escaliers.



Les arènes de Lutèce

Le quartier gardera le souvenir du nom des arènes, durant plusieurs siècles, sans savoir à quel endroit elles se trouvaient.

Leur conception correspond à un type relativement rare d'amphithéâtre à scène, différent des amphithéâtres à arène ronde ou ovale classique (cavea). On retrouve ce type à Senlis, à Drevant et au Vieil Evreux. Celui de Paris est le plus caractéristique.



   4 grandes parties forment ces édifices elliptiques :

- l'arène pour les combats sanglants
- Une scène pour les représentations de mimes et autres spectacles
- Deux grandes entrées




En effet, ce théâtre était aussi une arène où des gladiateurs combattaient, à Lutèce, durant l'époque Gallo Romaine...
L'arène (cavea) avait une  hauteur de 2,50 mètres, était entourée d'un mur  (podium) et surmontée d'un parapet (balteus). Les cages des animaux se trouvaient sous le podium  et de nombreuses niches étaient aménagées pour  améliorer l'accoustique. Les loges des acteurs qui  se situaient derrière la plate-forme de la scène  sont également encore visibles aujourd'hui.  L'édifice mesurait près de 130 mètres de largeur  faisant d'elles une des arènes les plus importantes  du monde romain.

Promenez-vous dans le square et les arènes, n'hésitez pas à monter sur les gradins pour la photo souvenir !

Ici se termine votre parcours à travers Lutèce.

Conclusion

Vous venez de parcourir l'un des plus beaux itinéraires parisiens et vous venez de découvrir Lutèce tout en jetant un peil sur le Paris Médiéval que vous avez découvert au travers du Marais et du Musée National du Moyen  âge.
Le trajet du Panthéon au jardin des Plantes vous fait découvrir un Paris loin des grandes artères qui nous rappelle un peu l'ambiance du Paris d'autrefois, des titi parisiens...

Je vous conseille, sauf si vous souhaitez récupérer le métro le plus proche, de rejoindre le Jardin des Plantes. Une bien belle façon de finir la journée. Si vous êtes en fin de journée à la belle saison, vous verrez un beau coin de Nature.
Avant d'entrer dans le jardin, admirez la fontaine et sur votre gauche la Mosquée de Paris.
Traversez le jardin pour rejoindre les quais de Seine et le Métro à Austerlitz.
La ligne vous ramène au centre de Paris.


Info plus  Pour nos amis quebéquois (ou les autres   )

Le Bar l'envol (bar québécois), à deux pas des arènes et de la place de la Contrescarpe
30 Rue Lacépède 75005 PARIS Tél. 01 45 35 53 93
Testé et approuvé !

Lancements de livres et évènements aux 2 librairies de Paris: la librairie du Québec
30 Rue Gay Lussac 75005 PARIS, Tél. 01 43 54 49 02 (métro et RER Luxembourg)
et la librairie canadienne (quartier latin) rue de la Parcheminerie



Voir l'itinéraire en détail :
En découvrir plus ?




Le tramway T3, reportage sur le nouveau tramway parisien

19 mai 2007 .. Publié dans .Itinéraires et reportages .. 1 commentaires .. Lien du billet

Le tramway, c’est plus qu’un mode de transport pour se déplacer, c’est aussi une autre façon de vivre la Ville !
Sûrement...

C’est un transport accessible à tous, rapide régulier, peu bruyant et qui réduira la pollution.

Pour l'instant le Tramway T3 circule au Sud de Paris du 15° arrondissement, où se trouve les bureaux et son garage, jusqu'au 13 ° arrondissement.

Le trajet prévu va du pont du Garigliano jusqu'à la Porte de Charenton.

Voici les plans par arrondissement édités par la Mairie de Paris :







Le tramway T3 est fabriqué en France par ALSTOM, leader mondial en solutions de transport ferroviaires.


Cinq sites industriels d’ALSTOM en France sont concernés par la conception et la fabrication des tramways CITADISTM en général et du T3 en particulier.




Qu'est ce qu'il nous a cassé les pieds ce chantier, disons-le.


Une vrai horreur. La circulation qui, avec la pollution (c'est un peu lié...), est le cauchemar de Paris et croyez-moi ce chantier il en a crée du stress, des embouteillages et de la pollution quoi qu'on en dise !
Certains vous diront que l'on a désormais un PC (l'ancien BUS) avec moins de stations desservies. Pas totalement faux, pas totalement juste !




Mais prendre le tramway aujourd'hui c'est un régal il faut l'avouer.
Le malaise il est pour les autres...
Ceci perturbe la circulation automobile et les piétons doivent être très vigilants.
Mais je n'ai pas fait d'étude précise là dessus.






Pour ma part je trouve dans le principe le Tramway extra bien entendu mais sur les Maréchaux quand on traverse entre les voitures dans les deux ou quatre sens, entre les vélos et leurs voies de circulation et entre les rames de tramway,....c'est un miracle si on ne se fait pas renverser. Place Balard, on ne sait plus où regarder...
La traversée est stressante, un piéton doit être extrêmement prudent, idem pour les 2 roues qui tournent !!!

Mais il a ses avantages, c'est certain. Et de grands avantages...
Le tramway est régulier, la signalisation très bien faite, on sait combien de temps on va attendre et il n'y a pas de grand retard possible puisque le tramway a sa voie.
Il est peu polluant.
Il est silencieux et confortable.

Et je reconnais qu'il est très beau !


"Depuis sa mise en service le 16 décembre dernier entre le Pont du Garigliano et la Porte d’Ivry, le tramway T3 rencontre un franc succès auprès des voyageurs : ils sont déjà plus de 5 millions à l’avoir emprunté en trois mois. La fréquentation quotidienne est en forte hausse : avec 60 000 voyageurs par jour à l’ouverture, elle atteint aujourd’hui les 80 000 voyageurs quotidiens, soit 30 000 de plus que l’ancienne ligne de bus PC sur le même tronçon.

La municipalité parisienne, la Région, le STIF et la RATP, étudient actuellement le prolongement du tramway jusqu’à la Porte de la Chapelle, avec l’objectif d’une mise en service à l’horizon 2012 et approfondissent les études sur les conditions d’un éventuel prolongement vers la Porte d’Asnières. "


Source : Marie de Paris / RATP / Région Ile-de-France



Alors le tramway, pour ou contre ?
Etait-ce une priorité pour la ville ?

Personnellement, je me pose encore la question...mais il est certain qu'il faudra attendre son prolongement pour en juger définitivement.

 

Photos exclusives du T3 sur ce blog

La galerie sur mon site perso

L'article sur Wikipédia, très complet, comme d'habitude

Un billet critique sur le Tram bien vu et assez pertinent à mon sens



avec un espace scolaire très bien fait et un numéro du Petit Quotidien.



{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }
ACCUEIL

Plan du site
Tous les articles

Rubriques

.Cinema, TV et Video
.En savoir plus sur Paris
.Image du jour à Paris
.Itinéraires et reportages
.La foire, le bazar, le marché
.Les bouquins
.Les évènements
.News et tutoriels du blog
.Paris sur le Web
.Textes, chansons, citations

Photos de Paris

Diaporama photos
Album photo (mon site perso)
Envoyer une carte postale
Cartes postales Internaute
Album photo Routard.com

A propos du blog

Me contacter
Le livre d'or
Fonds d'écran
bannières
Faire un lien




Qui suis-je ?

Mon book en ligne
Auteur I-voyages.net


Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.




Top Liens

I-Voyages
Mac and Photo
Strogs prague pics
Arnaud Frich photo
EOS numérique
ROME, Ville jumelle de Paris
I-Trekkings
Photos de Voyage autour du monde

Amis Uniterre

delia
monette
dede
ysa
nulanhic
daniel
monyselia

Liens Paris utile

RATP
Office du tourisme Paris
Office du tourisme IDF
Mairie de Paris
L'Internaute Paris
Wikipedia, encyclo libre
Cityvox, Sorties et loisirs
Cartes Google Paris
All-Paris-Apartments
Réservations hotels online

Liens Web Paris

Photos only
Ticket de métro parisien
Paris Balades
Panamorama
paris 13e en images
Gavroche, père et fils

Références


Une sélection de la


Annuaire des carnets de voyage - Uniterre



Itinérances : Annuaire des Voyages et des Activités de Plein Air

Référencé par Blogtrafic

THE BOBs

Trafic Booster

Référencement gratuit dans Vitavous.com

Site de Tourisme, voyage recommandé par MonSéjour.com

Référencé sur Paname Ensemble !

Référencement en cours sur Blogonautes, les blogs francophones !

Open Directory Project at dmoz.org

Site recommandé par Ousurfer.com

http://www.wikio.fr/a_la_une

sélectionné par Freegaia

voyage vacances

Boutique livres de WRICe site est listé dans la catégorie Villes et villages : Paris Dictionnaire


le site
des photobloggers parisiens

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Echanges de liens

ch8art l'Annuaire du net
Blogarama - The Blog Directory
Annuaire Webmaster
Blogotop Actualités
Référencé sur Annuaire Blogs
Experts de la blogosphère
Annuaire des Blogs - inscrivez votre Blog !
Deco pour blog
Annuaire gratuit
Rêve lemanique
Annuaire Wozzor
Annuaire blogs
Annuaire de blogs
Paris sur BIG-annuaire
annuaire blogagence web

Listiblog: annuaire de blogs

Photography Directory by PhotoLinks

Autres échanges de liens, annuaires de sites et de blogs


Retour ACCUEIL